Merci Total pour ton action au service de la planète et de tes salariés (fiction). - 7 milliards d'esclaves et demain ? Vers un capitalisme de l'humain, livre d'Alain Tortosa

7 Milliards d'esclaves et demain ?
Aller au contenu
Société

Nouvelle réunion des maîtres du monde choqués par tant de défiance et d'animosité à l'égard du groupe Total et de sa générosité.

Emploi :

L'orateur :

« Grâce au groupe Total, environ 100 000 personnes ont du travail à travers le monde. Nous devrions les remercier et non les critiquer.
(Total sélectionnerait le meilleur de ses salariés comme par exemple au Gabon, n'hésitant pas à licencier illégalement 6 « brebis galeuses » qui avaient oser prendre part à une grève non autorisée...) »

(En parallèle le groupe n'a pas hésité à venir au secours du gouvernement en réglant les salaires des militaires que le gouvernement ne pouvait payer faute de liquidités par un système d'avance sur royalties. Se faisant cela calma la grogne des militaires et diminua le risque de coup d'état) »

Générosité envers ses employés :

« Je pense que le groupe Total est de tout cœur avec les revendications des gilets jaunes en France et lutte au quotidien pour promouvoir le pouvoir d'achat de ses employés et lutter contre les fins de mois difficiles.

Le PDG lui-même est même monté au créneau et n'a pas hésité à montrer l'exemple en 2016 en augmentant son salaire de 25%. Il fallait bien compenser l'inflation !

Alors même qu'il est à la tête d'un groupe qui fait des milliards de bénéfices, le PDG n'aurait que 6 millions d'euros de rémunération annuelle.
(Hors frais justement payés par l'entreprise, ce qui ferait dire à certains que tout ceci est de l'argent de poche).

Ne vous moquez pas, cela ne fait que 16 000 euros par jour, soit plus d'un Smic toutes les 2 heures !
Heureusement qu'Emmanuel Macron a fait l'effort de diminuer l'assiette de l’Impôt Sur la Fortune pour les plus hauts revenus.

Mais n'écoutant que sa générosité, le groupe Total a décidé de donner une prime exceptionnelle de 1500€ à ses salariés pour soutenir leur pouvoir d'achat ! »

La salle : « 1500 euros pour 100 000 personnes ? N'est-ce pas déraisonnable ? »

« Mais non, uniquement pour des salariés français, soit environ 20 000 personnes !
Total a déjà la générosité de donner du travail à des milliers de travailleurs à travers le monde.

Parlons par exemple du Gabon, une prime de fin d'année surtout à un tel niveau (1500€) n'aurait pas de sens dans un pays où le salaire minimum est de moins de 230€ par mois. »

Revenons à la France et à la prime :

« Le gouvernement français étant « juste », cette prime sera sans charges et sans impôts et bien entendu elle pourra aller en diminution des impôts sur les bénéfices du groupe. » (étant une prime, elle n'entre pas dans le calcul de la retraite).

La salle : « Ah bon ? Le groupe paye des impôts en France ? »

« Bien sûr, il soutient l’économie de son pays « à sa façon » !

J'avoue que Total paye peu ou pas d’impôts sur les sociétés grâce à d'habiles montages totalement légaux.
Il lui suffit d'afficher peu de gains ou des pertes sur son activité en France ».

(PS : Quand une multinationale ne veut pas payer d’impôts sur les bénéfices dans un pays, il lui suffit de traiter la branche du pays comme un sous-traitant captif.
Ex Imaginons que l'entreprise BigWorld international vende des téléphones dont le prix public en France est de 100€ alors BigWorld international va facturer les téléphones 95€ à sa filiale BigWorld France qui de fait ne gagnera pas ou peu d'argent ou sera même en déficit quand bien même elle aurait un volume de vente de centaines de millions d'euros.)

Il faut dire que si le groupe déclarait l'ensemble de ses bénéfices mondiaux en France, il devrait payer entre 2 et 3 milliards d'euros d’impôts annuels sur les sociétés.

Vive la France, non seulement il ne les paye pas mais la France paye Total ! »

(Applaudissements de la salle)

« Mieux encore, non seulement le groupe échapperait presque totalement à l’impôt sur les sociétés mais toucherait des dizaines de millions d'euros de l’État au titre du CICE et du crédit impôts recherche. »

(Nouveau fou-rire)

« Selon Marianne, le groupe aurait touché dans les années 2013 / 2014 plus de 100 millions d'euros. »

La salle : « Tout ceci prouve la bonne gestion du groupe. Pour autant cette prime va quand même coûter environ 30 millions d'euros au groupe ! »

« C'est tout à fait vrai et je vous avoue que j'ai du mal à comprendre ceux qui le critiquent.
Ils ne sont pas conscients du sacrifice consenti par le groupe.  

Tenez-vous bien :
La prime versée aux salariés français ne représente pas deux ou trois heures de bénéfices annuels de Total mais quand même un jour et demi (1,5 jours) de bénéfices de la société.
Ceci correspond quand même, et ce n'est pas rien, à 0,40% des bénéfices annuels !!!

Rappelons que les bénéfices annuels dépassent les 7 milliards d'euros. »

Générosité pour les actionnaires :

« Ils sont aussi tellement « gentils » qu'ils offrent 30% des bénéfices du groupe à leurs actionnaires, soit environ 2,3 milliards d'euros, et prévoient de passer à 40% dans les prochaines années.

Certains « dangereux utopiques » comme Alain Tortosa pensent que la répartition des bénéfices devrait être légiférée.
33% d'entre eux devraient aller automatiquement aux salariés. Les 66% seraient à répartir entre les investissements et les actionnaires.

Si le groupe Total adhérait à cette « folie », s'il reverserait à ses employés (qui font sa richesse) autant qu'à ses actionnaires.
Alors dans ce cas de figure, chacun des 100 000 salariés dans le monde (pas uniquement en France)  toucherait une prime annuelle d'environ... essayez-vous bien, 22 600 euros ! »

Mondialisme :

« Et en plus Total aide les pays pauvres en faisant 90% de son chiffre d'affaire à l’étranger.

Le groupe ferme les raffineries en France pour plusieurs raisons :
-
Exporter les bénéfices pour ne pas payer d’impôts sur les sociétés en France.
-
Réduire ses coûts en faisant appel à de la main d’œuvre à bas coût dans les pays étrangers.
-
Exporter la pollution chez les pauvres. Total produisant le plus possible dans des pays qui n'ont pas signé le protocole de Kyoto sur le réchauffement climatique. Ainsi Total peut se vanter d’être un acteur majeur de la diminution d'émission de Gaz à Effet de Serre en France et en Europe.

Total « l'écolo » est aussi en train de convertir sa raffinerie de la Mède sur l'étang de Berre pour produire du « biodiesel ».
Cela l'aidera peut-être à faire oublier le naufrage de l'Erika, navire poubelle de plus de 25 ans...

Bien entendu, pour faire tourner cette raffinerie, il devra pour cela importer des quantités énormes d'huile de palme qui détruisent les forets tropicales et affame les populations locales en augmentant les tarifs des cultures vivrières raréfiées.
Ne doutons pas qu'il a ou qu'il obtiendra des subventions de l’État pour son action « écologique ».

Non, je vous le dis mes frères, nous serions injustes si nous critiquions ce fleuron de l'industrie française. »

Heureusement, tout ceci n'est que fiction...

Merci
Alain Tortosa
@7milliardsesclaves
Décembre 2018
Auteur de « 7 milliards d'esclaves et demain ? ».

https://7milliards.fr/total

Sources  :
http://www.jean-luc-melenchon.fr/arguments/le-scandale-total/
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/21/20002-20141021ARTFIG00156-pourquoi-total-ne-paie-pas-d-impot-sur-sur-les-societes-en-france.php
https://www.challenges.fr/entreprise/energie/petrole-comment-total-a-amasse-des-milliards-de-benefices-en-2017_566107
http://www.leparisien.fr/economie/total-une-prime-exceptionnelle-de-1500-euros-pour-les-salaries-12-12-2018-7966524.php
https://www.lerevenu.com/bourse/conseil-du-jour/apres-un-excellent-cru-2017-total-cajole-ses-actionnaires
https://www.lesechos.fr/08/02/2018/lesechos.fr/0301270233330_total-va-distribuer-plus-d-argent-a-ses-actionnaires.htm
https://www.capital.fr/entreprises-marches/total-patrick-pouyanne-merite-t-il-son-salaire-de-6-millions-deuros-1290759
https://www.marianne.net/economie/exemptions-dimpot-millions-du-cice-total-la-pompe-fisc
...


Retour page d'accueil


Copyright Alain Tortosa Editions Archilogue, tous droits réservés.
Reproduction interdite sans autorisation.

L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

Retourner au contenu