Coronavirus, la folie des reconfinements sans augmentation du nombre de cas réels. - 7 milliards d'esclaves et demain ? Vers un capitalisme de l'humain, livre d'Alain Tortosa

7 Milliards d'esclaves et demain ?
Aller au contenu
Coro 2
 Coronavirus, re-confinements locaux, accélération de la folie et de la manipulation.

Nous assistons depuis quelques semaines à des re-confinements locaux à travers toute la planète à l'échelle d'une ville ou d'une région.

A la différence des premiers confinements qui s'étaient produits alors que nous étions dans un pic épidémique, de nombreux morts et un risque de saturation des lits de réanimations, ces confinements se produisent en l'absence totale (ou marginaux) de nouveaux décès.

En parallèle l'OMS nous matraque de spots publicitaires (je ne peux plus appeler cela de l'information) indiquant une « accélération de l'épidémie à l'échelle mondiale ».

Nous sommes inondés de messages des médias ou de « spécialistes » indiquant des augmentations du nombre de cas connus et ce alors même qu'il n'y a pas d'augmentation du nombre de décès et donc du nombre de cas réels.

On ose même parler de « plateaux » quand des décès sont tombés à un seul cas par semaine depuis des semaines.

On n'hésite plus à nous parler aussi de 2ème vague en l'absence totale d'indicateurs objectifs.

La folie est telle que si la pression économique ne venait pas un peu contre-balancer ce délire moyenâgeux, les dirigeants du monde seraient capables de reconfiner la planète entière pour STRICTEMENT RIEN d'un point de vue épidémiologique !

Bien entendu tous les paniqués, les hystériques mais aussi les corrompus et les manipulateurs désirent ardemment ce reconfinement.

Si l'on s’en tient au discours officiel, la motivation est « le principe de précaution » contre une « attaque » qui ne verra probablement jamais le jour et dont on ignore si elle sera de nature à entraîner une mortalité importante ou pas.

Si demain nous décidions de confiner la planète pour nous protéger d'une invasion extra-terrestre, cette décision ne serait pas moins folle que de reconfiner pour le retour d'un hypothétique virus hypothétiquement dangereux.

Le problème dans cette histoire est que ceux qui ont les commandes ont tout intérêt à continuer à faire vivre la menace fantôme et ce sans besoin d'aborder des thèses complotistes.

  • L'OMS doit tout faire pour convaincre que la pandémie était suffisamment grave pour entraîner la paralysie de la planète et justifier à la fois le décès de l'économie, la suppression des droits de l'homme et les millions de personnes précipitées dans la précarité et dans la mort dans les pays pauvres.
  • Les « spécialistes » qui ont passé des mois à nous parler du fléau sont dans la même veine, poursuivre dans la même voix pour ne pas passer pour des incompétents notoires ou des corrompus payés par l'industrie pharmaceutique (et ils sont nombreux).
  • Les politiques, pour les mêmes raisons, doivent poursuivre dans la voie du fléau et notamment pour échapper à la sanction des électeurs mais aussi au procès pour crime contre l'humanité au regard des décès obligatoirement provoqués par les confinements.
  • Les « journalistes » de la Pravda, 99% affiliés au Ministère de la Vérité, ne sauraient abandonner aussi facilement une telle manne financière, qui plus est, les rend « importants».
  • Les laboratoires pharmaceutiques et autres rapaces qui corrompent à tout va, veulent maximiser leurs bénéfices par des traitements aussi dangereux, qu'inutiles et hors de prix et prient pour vendre un vaccin qui devra être suffisamment inefficace pour ne surtout pas éradiquer ce « virus béni des dieux que nous espérons revoir chaque année ». Nous pouvons leur faire confiance, après 40 ans de recherche, le vaccin contre la grippe est efficace à moins de 50%.

Vous voyez ici que la vérité n'arrange pas grand monde et que si elle devait officiellement se faire jour, il y aurait un nombre impressionnant d'accusés au tribunal de Nuremberg du Covid.

Que faire ?

Dès lors que les tenants de cette escroquerie mortifère mondiale, quand bien même non organisée, ont des intérêts communs comme le parapluie juridique et que les médias suivent, alors la vérité n'est pas prête d’apparaître et de convaincre.

La preuve en est que dès le début de la crise, une campagne d'ampleur internationale et inédite a vue le jour pour discréditer immédiatement toute parole discordante :

Lois votées pour condamner les « fakenews », mise en place de sites de « vérification » des informations.
Tout ce qui n'allait pas dans le sens du Ministère de la Vérité était qualifié de complotisme, d’extrémisme ou de débilité.

Cette machine à briser toute réflexion est allée jusqu'à détruire la crédibilité d'un des plus grands spécialistes au monde au point qu'une bonne partie de la population le voit comme un escroc en quête de popularité et aux visées politiques.

Des fausses études ont été publiées à la fois pour empêcher l'existence d'un traitement peu onéreux mais aussi pour disqualifier le professeur Raoult.
Au point même qu'il est impossible d'écrire son nom sans passer pour un « complotiste hystérique ».

Si certains de ces hystériques du virus me lisent jusqu'à la phrase précédente, le seul fait que j'ai écrit le mot « Raoult » les dispense de la moindre réflexion.
Je ne peux selon eux qu'écrire des stupidités dès lors... et pour eux je suis de fait « un adorateur de Raoult » alors même que j'en ai strictement rien à faire de cette personne...

Je pense que lorsqu'un gouvernement retire aux médecins le droit de prescription d'une molécule utilisée depuis des dizaines d'années et quotidiennement prise par plus de 20000 personnes en France, la démocratie est en danger...

Nous en sommes donc au point où des gouvernements reconfinement pour lutter contre une hypothétique menace et sans la moindre raison objective.

A part en Serbie (contre un couvre-feu), je n'ai pas lu dans la presse qu'il y avait de grandes manifestations des peuples pour dire « STOP » !

Il faut dire que les leaders d'opinions ne sont pas les majorités silencieuses mais les minorités agissantes.

Dans les faits le paniqué écrit, commente, tandis que celui qui ne croie plus à la dangerosité de ce virus fait la fête dans les campings ou sur la plage sans le moindre geste barrière.
Le monde est clivé en deux !
Celui qui a pris du recul, vit, ce qui est insupportable pour le paniqué, et n'est de fait pas en train de manifester pour la vérité et la suppression de toutes les lois d'urgences.

Je sais bien que la vérité n'est pas prête de voir le jour et je ne sais pas où cette folie s'arrêtera néanmoins je me dois de rappeler encore certains faits concernant le virus, le confinement et les décès :

  • En premier lieu, je vous rappelle que le président du conseil scientifique dans une interview au JDD a précisé que le confinement était une décision politique, qu'il était une erreur, mais qu'il n'y avait pas ou peu d'alternatives alors même que nous étions un pays (sous-développé) incapable de faire des tests (voir interview).
    Il a de plus rappelé que le coronavirus est une maladie avec laquelle les personnes en bonne santé peuvent vivre (inutile de confiner une population générale et d'autant plus que cela empêche de créer de l'immunité de masse. Je rappelle qu'une personne guérie n'a plus de charge virale et ne peut plus contaminer).


  • Le confinement a été un échec total pour de multiples raisons qu'il est facile de vérifier.
    * En premier lieu il n'y a jamais eu d’aplanissement de la courbe de décès jusqu'au pic épidémique alors que cela nous avait été vendu pendant des semaines par le gouvernement et les « spécialistes ».  
    Vous constaterez d'ailleurs qu'ils ont cessé d'en parler dès lors que la supercherie est devenue évidente et ce avec la complicité des médias. Black-out total.
    * La forme et la durée de l'épidémie ont été identiques dans les pays européens qui ont ou n'ont pas confinée leur population générale.
    * Les pays qui n'ont pas confinée leur population générale ET qui ont mis en place une protection des personnes à risque ont eu entre 5 et 70 fois moins de morts par habitant que la France.
    Nous aurions eu au maximum 6000 décès avec une politique de test et de protection des personnes à risque.
    * La Suède qui n'a strictement rien fait, totalement ignorée l'épidémie, a des résultats très proches de ceux de la France en terme de mortalité par habitant.
    * Le déconfinement aurait dû mathématiquement augmenter le nombre de décès si le confinement avait été efficace et ce d'autant plus que le virus circule encore.
    Plus d'un mois après le déconfinement, pas la moindre augmentation du nombre de décès, moins de personnes en réanimation qu'avant la crise alors même que les gens sortent, s'amusent,  font la fête, vont au restaurant, au parc, à la plage, au camping... preuve en est que le confinement n'est strictement pour rien dans la fin de l'épidémie.
    Il existe bien sur des études financées par ceux qui ont ordonné le confinement qui disent que celui-ci a épargné des vies mais comment pourrait-il en être autrement ?
    Notons que depuis des dizaines d'années nous savons que les confinements ne servent à rien et d'autant plus si l'on confine dans une population où le virus circule déjà.
    Il est de bien entendu que si le confinement n'est pas de nature à sauver des vies, il en sera de même du re-confinement.


  • Le nombre de cas.
    Nous ignorons le pourcentage de la population qui est touchée par le virus parce que les gouvernements et les autorités médicales l'ont volontairement décidé.
    Il eu suffit de tester régulièrement les mêmes échantillons représentatifs d'une population pour en connaître précisément le nombre.


  • La tendance générale actuelle est d'augmenter le nombre de tests journaliers et parfois même de manière exponentielle.
    De fait, le nombre de cas connus n'apporte strictement aucune information objective.  
    Si hier je testais 10 personnes et que je regardais le nombre de cas connus et si aujourd'hui j'en teste 1000, vous comprendrez bien que j'aurai une augmentation significative du nombre de cas connus mais pas du nombre de cas réels.
    Depuis la fin de l'épidémie en Europe et aux USA, le nombre de tests explose et donc il y a une augmentation (pas énorme d'ailleurs) du nombre de cas connus.
    Tous les pays qui ont reconfiné se basent uniquement sur le nombre de cas connus en hausse pour justifier le reconfinement.
    C'est de fait une escroquerie qui n'a pour objet que de nous maintenir dans la peur et dans l'illusion d'une menace.
    Il n'y a pas d'augmentation du nombre de cas réels, nous connaissons mieux le nombre de cas connus c'est tout.
    La preuve en est que partout dans le monde où l'épidémie est finie et que le nombre de cas connus augmente, le nombre de morts n'augmente pas.
    (Je rappelle que le délai médian, telle que l'indique les études publiées, entre la contamination et le décès est de 17 jours, c'est une des caractéristiques de ce virus, une dégradation rapide)
    Nous reconfinons en l'absence totale de nouveaux cas réels mais de cas connus déjà existants !


  • Le nombre de morts.
    Quoiqu'en dise l'OMS, qui nous ment depuis le début, il n'y a pas la moindre accélération de l'épidémie dans le monde, juste une évolution.
    Certains pays n'ont pas terminé leur épidémie comme en Amérique du Sud ou en Asie.
    Néanmoins la courbe de décès globale à l'échelle de la planète n'indique pas la moindre accélération, bien au contraire même.
    Un autre fait que les autorités passent bien sur sous silence porte sur la comptabilisation des morts.
    L'OMS falsifie volontairement et officiellement les chiffres.
    Les décès dans le monde sont codifiés par la CIM.
    Il est indiqué sur le document de l'OMS disponible en ligne que les soupçons de coronavirus (donc la grippe par exemple) DOIVENT être comptabilisés comme coronavirus.
    Tout aussi incroyable, une personne avec un cancer, même en phase terminale, qui aurait contracté le virus et aurait décédé DOIT être comptabilisée comme décédée du coronavirus, même si ce n'est qu'un soupçon de coronavirus.
    Les chiffres officiels arrivent péniblement à 500 000 décès sur la planète (une grippe saisonnière) et en plus ils sont faux d'une amplitude difficile à mesurer.
    Difficile de quantifier mais quand des médias publient que la grippe a fait 72 morts cette année alors qu'elle en fait entre 10000 et 15000 annuellement, y compris des dizaines d'enfants à la différence du coronavirus, cela devrait mettre la puce à l'oreille.

Voici donc notre situation.

  • La pandémie du coronavirus, si l'on retire les faux morts officiels, est de toute évidence une « grippette » à l'échelon des fléaux mondiaux et nous en aurons la preuve à la fin de l'année en mesurant la surmortalité mondiale (si elle n'est pas officiellement faussée comme est officiellement faussée la mortalité du coronavirus).
    La gestion du coronavirus aura entraîné dans la précarité et dans la mort des millions de personnes.
  • La preuve en est de l'âge médian des décès du coronavirus qui est d'un peu plus de 83 ans, le même que l'âge médian des décès en France (voir données Santé Publique France).
    Le coronavirus, de fait, ne peut entraîner une surmortalité importante dans la population.
    D'autre part, il ne touche que des personnes avec des pathologies identifiées et lourdes (et donc que l'on peut protéger par des mesures ciblées).
    Il n'est pas un « fléau sanguinaire » comme la peste qui ciblerait ses victimes au hasard, d'où la totale inutilité et contre-productivité d'un confinement généralisé.
    Seules 0,8% des personnes décédées seraient sans pathologies connues selon les études (soit moins de 250 morts à l'échelle de la France) (voir étude JAMA).
  • Le coronavirus épargne aussi les enfants à la différence de la grippe saisonnière, qui, rappelons-le, en tue des dizaines chaque année en France.
    Selon Santé Publique France :
    * Zéro décès entre 0 et 14 ans sans pathologie.
    * Un unique décès entre 0 et 14 ans avec pathologies associées.
    Les plus grandes fédérations de pédiatrie ont à ce titre rédigé une tribune en juin 2020 précisant :
    « Les enfants qui n’ont que très peu été concernés par cette infection sont pourtant aujourd’hui ceux qui font l’objet des mesures les plus coercitives. »
    « Les enfants sont moins souvent infectés et moins contaminants que les adultes. » « Les conditions d’accueil des enfants en collectivité … parfois conduisent à des maltraitances institutionnelles. »

  • Les confinements n'ont pas été de nature à diminuer la mortalité, bien au contraire même.
    (En France nous avons confiné dans le même lieu dans les maisons de retraite des malades et des bien-portants.... dans quel but ??!! Pour les tuer ??!!)


  • Le nombre de décès est officiellement faux et volontairement surévalué par les autorités selon les informations de l'OMS.
    (cf 30000 morts en France pour une surmortalité INSEE provisoire de 13000 et ce alors que nous sommes passés en sous-mortalité depuis le mois d'avril).


  • L'épidémie est terminée en Europe et aux USA depuis des semaines, il suffit de regarder les courbes de mortalité.
    (A ce titre rappelons que les médias nous ont toujours présenté des courbes de morts cumulés qui présentent « l'avantage » de ne jamais diminuer et ce afin de mieux paniquer et manipuler la population.)
  • Le nombre de cas réels n'augmente pas sinon nous aurions une augmentation du nombre de morts, c'est le nombre de tests qui augmentent et donc le nombre de cas CONNUS.


  • Les gouvernements imposent des masques « patte de lapin » pour maintenir la peur, maintenir l'illusion d'une menace et comme bouclier juridique comme l'a confirmé le chef de l'État à P. de Villiers.


  • Les reconfinements ont exactement les mêmes objectifs que les masques, maintenir la peur, maintenir l'illusion d'une menace et comme bouclier juridique alors qu'il n'y a pas le moindre début de recrudescence du virus.

Alors si les gouvernants sont capables de re-confiner sans la moindre augmentation de l'épidémie et juste par l'augmentation du nombre de tests, alors ils seront capables de nous reconfiner pour éviter la « 2eme vague » alors même qu'il n'y a pas le moindre cas réel en plus.


Le discours pourrait être :

« Il n'y a plus personne en réanimation, il n'y a plus aucun mort (même les faux morts), il n'y a pas le moindre cas en plus malgré les millions de tests pratiqués par jour, mais nous allons vous reconfiner pour éviter la 2eme vague ! »

Les peuples vont-ils l'accepter ?

Probablement...

C'est d'autant plus probable que l'épidémie de grippe n'existera probablement pas l'année prochaines si l'OMS n’arrête pas sa manipulation.
Les cas de grippes seront codifiés dès le début comme Covid-20 tel que c'est obligatoire pour le Covid-19... et ainsi nous pourrons parler de la 2ème vague.

Nous pouvons dire adieu à la démocratie au nom d'une société hygiéniste et sans le moindre courage politique dont il ne m'appartient pas ici de développer les noirs desseins.

Sans le réveil des peuples, l'avenir est bien sombre.
Merci
Alain Tortosa
Créé le 9 juillet 2020
Auteur du livre " 7 milliards d'esclaves et demain ?"
@7milliardsesclaves
  
Lien vers le document officiel de l'OMS prouvant que les chiffres sont volontairement falsifiés pour ceux qui penseraient que c'est une fakenews. Voir chapitre 2
https://www.who.int/classifications/icd/Guidelines_Cause_of_Death_COVID-19-20200423_FR.pdf


Interview conseil scientifique JDD sur l'erreur du confinement et la France incapable de protéger les personnes à risque.
https://www.lejdd.fr/Societe/jean-francois-delfraissy-president-du-conseil-scientifique-laissons-les-gens-vivre-3973385


Courbe des décès mondiale.
https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-deaths?tab=chart&country=IND~FRA~BRA~OWID_WRL


Tribune fédération française de pédiatrie pour laisser les enfants vivre.
https://afpa.org/content/uploads/2020/06/Tribune_11-juin-2020.pdf


Courbe de mortalité France et Union européenne.
https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-deaths?tab=chart&country=FRA~European%20Union


Interview Phillipe de Villiers sur le port du masque obligatoire bouclier juridique.
https://www.bfmtv.com/politique/philippe-gere-son-risque-penal-de-villiers-raconte-son-coup-de-fil-avec-macron-sur-le-deconfinement_AV-202006090302.html


Dossier sur l’inefficacité et les dangers du port du masque dans la sphère publique.
https://7milliards.fr/dangermasque


Santé publique France, âge médian des décès (Page 22), enfants décédés (Page 23)
https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/257630/2628879


Dossier confinement, absence d’aplanissement, surmortalité.
https://7milliards.fr/confinement-pourquoi


Patients décédés sans pathologies autres que le Covid.
Case-Fatality Rate and Characteristics of Patients Dying in Relation to COVID-19 in Italy
« 0,8% had no diceases »
https://www.sfndt.org/sites/www.sfndt.org/files/medias/documents/Onder%20et%20al.%2C%20JAMA%20Mars%202020.pdf


« 72 morts de la grippe cette année. »
https://www.ladepeche.fr/2020/03/05/avec-72-morts-la-grippe-a-beaucoup-moins-tue-cet-hiver-en-france,8777067.php


(j'invite les fidèles de l'église du coronavirus à ne pas perdre de temps à démontrer que je raconte n'importe quoi et que les données qui ne vont pas dans le sens de la Foi n'ont pas de sens... je suis déjà au courant - merci)
  
Sources

Voir tous les textes sur le site
https://7milliards.fr
Ce site est totalement indépendant.
Pour contribuer à 7milliards.fr en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.me/milliardsesclaves, et indiquez le montant de votre contribution  - Merci.

Retour page d'accueil


Copyright Alain Tortosa Editions Archilogue, tous droits réservés.
Reproduction interdite sans autorisation.

L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

Retourner au contenu