Coronavirus, merci à l'Etat pour sa gestion qui a entrainé 10 fois plus de décès que sur la planète. - 7 milliards d'esclaves et demain ? Vers un capitalisme de l'humain, livre d'Alain Tortosa

7 Milliards d'esclaves et demain ?
Aller au contenu
Coro 2
  
Coronavirus, merci à l'Etat Français pour sa gestion de la crise qui a permis de faire de la France le 4ème pays le plus endeuillé par habitant !

Merci pour nous avoir donné 10 fois plus de morts par habitant que la moyenne mondiale !

Il n'est pas impossible qu'une immense majorité de français louent la politique gouvernementale pour sa gestion de la crise dans les prochaines semaines.

Au 17 mai la confiance dans le gouvernement est en hausse à 44%.

Avec la pandémie qui est terminée et l'autorisation de partir en vacances, tablons qu'une grande majorité de français considérera que le gouvernement a globalement bien travaillé et qu'il nous aura sauvé de la catastrophe avec le confinement puis les gestes barrière.

La Pravda française a commencé à parler de problèmes économiques et nous allons bientôt « bouffer » matin midi et soir de l'économie dans les prochaines semaines avec en alternance, les plaisirs de la liberté retrouvée et autre poncifs.

LES PAYS « NULS » QUE NOUS AVONS CRITIQUÉS.

Si on commence à comparer, ce qui bien sûr n'a pas de sens, dixit les corona-croyants, alors la douche est beaucoup plus froide.

Et d'autant plus froide que l'on regarde le nombre de décès par habitant dans des pays que le Pravda française n'a pas manqué de désigner du doigt comme des pays qui subissent des hécatombes ou qui étaient irresponsables.


DES PAYS QUI ONT EU DES « HÉCATOMBES » SELON LA PRAVDA FRANÇAISE.

Les USA, la Russie, le Brésil ou la Suède et j'en passe j'imagine ont été malmenés par les médias...

  • SUEDE 361 morts par million d'habitants.
  • USA    265 morts par million d'habitants.
  • BRESIL 70 morts par million d'habitants.
  • RUSSIE 17 morts par million d'habitants.

Et la FRANCE ?

  • FRANCE 422 morts par million d'habitants.

Conclusion ?
Mensonge de la Pravda française, tous ces pays critiqués ont eu de meilleurs résultats.

  
MORTALITÉ, CLASSEMENT DE LA FRANCE À L'ÉCHELLE MONDIALE

  • BELGIQUE 773 morts par million d'habitants.
    Les grands champions qui ont réussi le tour de force pour un pays riche, et qui plus est, avec peu d'habitants, d'avoir le plus de morts par habitant. Cet exploit est à saluer.
  • ITALIE 522 morts par million d'habitants.
    Ce sont les italiens qui ont montré la voix sur ce qu'il ne fallait surtout pas faire et de très nombreux pays d'Europe ont repris leur politique tout en sachant qu'elle était la pire.
  • UK 501 morts par million d'habitants.
    Félicitation, finalement vous avez préféré rester dans l'Europe !
  • FRANCE 422 morts par million d'habitants.
    Le podium nous a échappé pourtant nous avions fait un parcours presque sans faute (sic). C'est dommage nous avions vraiment pris toutes les mauvaises options depuis le début comme je l'ai écrit des dizaines de fois depuis la mi-mars.
    ...
  • MONDE 39 morts par million d'habitants.
    No Comment.
Conclusion ?
Nous avons des résultats catastrophiques, 10 fois plus de décès par habitant que la moyenne mondiale.

Merci qui ? Merci le gouvernement !


« Heureusement (sic) que nous avons eu le confinement ! »
(La grande blague de l'année 2020. « Affirme et on te croira ! »)

Les pays qui réussissent mieux que nous auraient tous confinée leur population ???

  • Suède 361 morts par million d'habitants.
    Strictement aucun confinement, restos ouvert.
    Ils ont gérés la crise comme on gère la grippe, c'est à dire normalement.
  • Allemagne 94 morts par million d'habitants
    Des règles de distanciation sociale raisonnables mais pas de confinement. Ce qui n'empêche pas de nombreux allemands pour réclamer le retour à la liberté.
  • Islande 29 morts par million d'habitants.
    Aucun confinement mais des tests massifs.
  • Corée du Sud 5 morts par million d'habitants.
    Pas de confinement, mise en quarantaine des personnes positives.
  • et j'en passe...

Et la FRANCE ?

  • FRANCE confinée 422 morts par million d'habitants.

Conclusion ?
Le mythe du confinement est une vaste escroquerie, par exemple , 4 fois plus de morts qu'en Allemagne, 80 fois plus qu'en Corée du Sud...


LES TESTS

Au 5 mai,
  • Islande 151 tests pour 1000 habitants.
  • Italie 37 tests pour 1000 habitants.
  • Belgique 35 tests pour 1000 habitants.
  • Allemagne 33 tests pour 1000 habitants.
  • Suède 15 tests pour 1000 habitants.
  • Corée du Sud 12
  • France 13 tests pour 1000 habitants
Que nous apprennent ces chiffres ?
Que nous ne sommes pas les champions du monde de tests mais que ce n'est pas cela qui est important.

Nous voyons que des pays comme la Belgique ou l'Italie font beaucoup de tests et pourtant ils ont des résultats lamentables.

En revanche nous voyons que des pays comme la Corée du Sud ou la Suède ont peu de test et pourtant de meilleurs résultats que la France.

LES TESTS SEULS NE SONT PAS DE NATURE À RÉDUIRE LA MORTALITÉ.

Ce sont donc les tests ciblés ou ce qu'on en fait qui sont de nature à réduire la mortalité.
Le plus grand exemple est la Corée du Sud qui a une mortalité ridicule, pas de confinement et pourtant peu de tests.

Conclusion ?
La France a donc été dans l'incapacité de mettre en place une politiques de tests efficace, tester pour tester ne sert strictement à rien !

  
Le mythe du nombre de places en réanimation.

C'est un des mythes qui permet au gouvernement de cacher l'échec cuisant du confinement et son incapacité à protéger les personnes à risque.
Ce mythe du manque de lit de réa permet de faire supporter la responsabilité sur tous les gouvernements précédents.
Le gouvernement n'est pas gentil d'avoir tué quelques personnes par manque de lit.

C'est moins grave que la responsabilité du décès de plusieurs milliers de personnes par une politique aussi criminelle qu'inefficace, qui plus est, planifiée depuis le 12 mars.


Pourquoi un mythe ?

  • Suède 2,1 lits de réa pour 1000 habitants alors qu'ils on moins de morts par habitant que la France avec 3,1 lits de réa pour 1000 habitants.
    Belgique plus de lits 5 lits pour 1000 habitants et plus de morts que la France.
    Corée du Sud 7,14 lits et moins de morts.
    De fait le nombre de lits de réa n'est pas prédicteur du nombre de décès par habitant.
  • L'âge médian des décès du coronavirus de 83 ans en France.
    Comment peut-on espérer raisonnablement sauver massivement des personnes très vieilles et/ou en mauvaise santé en les plaçant en réanimation ?
    Personnes dont l’espérance de vie ne peut être que faible, âge médian des décès en France toute causes confondues de 83 ans.
  • Une étude américaine a montré que 91% des personnes placées en réanimation étaient décédées (on parle mais sans prouver de 40% en Europe).

Conclusion ?
On ne sauve pas les personnes à risque du coronavirus en les plaçant en réanimation mais en les empêchant de tomber malade.
Dans ce domaine la France a totalement faillie !.


TOUTES LES MALHONNÊTETÉS POSSIBLES POUR RÉCUSER LES CHIFFRES ET ÊTRE CONVAINCUS QUE L'ON NE POUVAIT FAIRE BEAUCOUP MIEUX.

Nous avons et nous aurons droit à :

  • « Ailleurs c'est pas pareil ! », plébiscité par tous les aveugles et les corona-croyants.
  • « Les autres pays cachent des morts ! »
  • « Les autres pays avaient un virus vachement plus gentil ! »
  • « La pandémie n'est pas finie, les autres pays vont se prendre un super rebond ! »
  • « C'est facile de dire ça maintenant que c'est fini ! »
    (Mensonge, je l'écris depuis la mi-mars, nous savions avant le début du confinement, chiffres à l'appui, que celui-ci serait un échec.)


Nous allons donc pendant les semaines ou les mois à venir, pouvoir remercier notre gouvernement qui :
  • A confiné la population générale pendant des semaines.
  • A mis en place des tests aussi coûteux qu'inefficaces.
  • Détruit notre économie et plongé dans la misère de nombreux français.
  • Massacré la démocratie et les droits de l'homme.
  • Traumatisé la population.

Qui se sont traduits par quoi ? une importante surmortalité par habitant induite par les choix de la France en terme de gestion du coronavirus.

(* voir informations ci dessous Insee)

Rendez-vous compte que la Suède qui n'a pas plus testé ses habitants, qui n'a pas confiné sa population au point de laisser les restaurants ouverts, qui a continué à vivre, a moins de morts par habitant que la France !

Merci qui ? Merci le gouvernement !

Je ne décolère pas !
Non pas parce que nous sommes un pays sous-développé incapable de tester les personnes à risque.

Mais parce que depuis le mois de janvier les études internationales étaient publiées montrant quelles étaient les personnes à risque.
Et nous n'avons PAS mis en place une politique pour les isoler et les protéger préférant le confinement généralisé mortifère.
Les protéger n'aurait quasi rien coûté !

Dans une démocratie, les coupables paieraient...
dans notre pays, ils seront réélus et présenteront la facture aux victimes.

Merci
Alain Tortosa
Auteur du livre " 7 milliards d'esclaves et demain ?"
Texte créé le 17 mai 2020
@7milliardsesclaves
  
https://7milliards.fr/world


(*) Note permettant d'appréhender la surmortalité probable.

Petite synthèse:

Le texte ci-dessus se base sur les données officielles de chaque pays.
Ces données sont amenées à évoluer au fil du temps (la crise n'est pas totalement terminée).
En prenant les données officielles nous savons que la France confinée a eu 10 fois plus de décès que la moyenne mondiale.
Par exemple 4 à 5 fois plus que l'Allemagne et c'est plutôt indiscutable.
Nous parlons ici de différentiels de l'ordre de 20 000 décès ce qui n'est pas anecdotique.
Ceci prouve bien que la politique de confinement française associée à une protection déplorable des personnes à risque est un échec cuisant.


Si maintenant on s'interesse à la notion de surmortalité induite par le coronavirus le sujet est beaucoup plus complexe.
Nous disposons d'informations fiables (INSEE) qui précisent qu'il n'y a eu que 16 000 décès supplémentaires en France du 1er janvier au 5 mai alors que les chiffres officiels annoncent 25 000 décès.
Alors à moins que les Francais aient décidé d'arrêter de mourir de cancer et autres leucémies, il va quand même être relativement difficille de faire rentrer 25 000 dans 16 000.
Rien ne permet de préjuger que la surmortalité annuelle va demeurer importante les mois suivants qui devraient être suivis mathématiquement d'une sous-mortalité du fait de l'âge des personnes décédées pendant la crise.

Nous ne saurons jamais par exemple le nombre de personnes décédées cette année de la grippe en l'absence de données.
Tout le débat est de savoir si on coche "grippe", "leucémie" ou "coronavirus" sur un acte de décès. Cette année il est évident que la piste "coronavirus" a été privilégiée sinon nous n'aurions pas une annonce de 25000 décès dus au coronavirus avec une surmortalité de 16 000.

A la question
"Le coronavirus a t-il tué en France ?" La réponse est "oui".

"Le confinement a t-il été de nature à empêcher une surmortalité de la population française durant la phase épidémique ?"  La réponse est "non", nous avons enregistré 5 fois plus de décès en France qu'en Allemagne.

"La gestion de la crise a t-elle été catastrophique ?" La réponse est "oui".

"Le coronavirus était-il plus dangereux que la grippe saisonnière ?" La réponse est "probablement non" en tous les cas totalement minime rapporté à la mortalité anuelle.
La mortalité devrait être au maximum de 10 000 personnes sur un année (peut-être même nulle).
Ramené aux 610 000 décès annuels cela ferait 1.64% d'augmentation.
On ne paralyse pas un pays, on ne supprime pas les droits de l'homme pour 1.64% de décès supplémentaires qui plus est quand ces 1.64% ont un âge médian de 83 ans.  

C'est bien cet âge médian qui est au coeur de l'affaire et qui pourrait conduire à penser que la méthode suédoise était la plus raisonnable.

Notre méthode moyenâgeuse de gestion de la crise a crée une surmortalité temporaire indiscutable, a massacré l'économie et les droits de l'homme mais principaelement de personnes dont l'espérance de vie était courte.

Si nous avions par exemple mis en place la politique coréenne, nous aurions eu peut-être 1000 décès dus au coronavirus, nous aurions évité de nombreuses souffrances, nous aurions protégé les droits de l'homme et l"économie et n'aurions pas plongé le pays dans la récession.
En revanche rien ne permet de penser que ces personnes sauvées n'auraient pas décédées d'autres causes dans les mois suivant encore une fois du fait de l'âge médian des décès dus au coronavirus.

L'absence ou la faiblesse de surmortalité probable sur l'année 2020 ne saurait être de nature à excuser cette gestion de crise catastrophique.

Merci.



STOP CONFINEMENT PARTIEL, NON AU MASQUE, ET PROTECTION DES PLUS FRAGILES
  
Sources

https://ourworldindata.org/grapher/full-list-cumulative-total-tests-per-thousand?time=2020-02-28..

https://www.franceinter.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-europe/le-vrai-faux-de-l-europe-12-mars-2020

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/infographie-coronavirus-la-france-compte-moins-de-lits-en-soins-aigus-que-la-moyenne-des-pays-developpes_3876613.html

https://7milliards.fr/insee

https://7milliards.fr/60000

Retour page d'accueil


Copyright Alain Tortosa Editions Archilogue, tous droits réservés.
Reproduction interdite sans autorisation.

L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

Retourner au contenu